Entete du dossier de presse Le Trone
 



  • La Tribune
  • Technikart
Article du journal La Tribune - 21 Mars 2007

L'aisance à la nippone


MAISON

Les Japonais en sont persuadés, la maison du futur sera communicante et intelligente, jusque dans ses moindres petits coins...
R ecoins ou plus exactement...petits coins. Car Toto, un des fleurons de l'industrie nippone, qui investit massivement dans la recherche et développement en domotique, est le numéro un du sanitaire et des... toilettes high-tech ! Normal, pensez-vous, dans un pays où les nouvelles technologies s'associent à une culture tr aditionnelle qui fait la part belle à l'hydrothérapie et l'hygiène. Depuis des lustres, le WC japonais a laissé sur le carreau le trône européen, en intégrant des jets de lavage intime en complément de notre classique chasse d'eau. Or, au Japon, le modèle de toilette Washlet, de Toto (prix de vente en France, environ 1500 euros), est roi. Il faut dire qu'il possède, comme son cousin Neorest, tous les attributs du confort ultime : réalisé en résine époxy,

photo du Neorest Toto

doté d'un traitement de surface antibactérien et hydrophobe, il offre un siège chauffant avec variateur d'intensité, jet d'eau tiède réglable, capteur de déclenchement de la chasse d'eau... et quantité d'autres gadgets fort appréciables, comme une télécommande à infrarouge. Et afin d'allier le confort à la beauté des lignes, Toto a eu la bonne idée de confier le design de ses petits bijoux à la star milanaise Stefano Giovannoni.

Une cuvette connectée

De là à vouloir développer dans un avenir proche, les services annexes

Toto offre siège chauffant, jet d'eau tiède réglable, capteur pour déclencher la chasse d'eau et télécommande à infrarouge.

rendus par la cuvette de WC, il n'y avait qu'un pas, allègrement franchi en association avec le groupe Matsushita Electric Industrial. L'idée est simple : Connecter en réseau toutes les fonctions des appareils d'une maison pour améliorer la qualité de vie de ses habitants, tout en la rendant plus écologique, ouverte sur l'extérieur, et contrôlable à distance. Les toilettes sont donc partie prenante de ce réseau intitulé Kurashi Net (de kurashi : vie à la maison) au même titre que le frifo, la clim ou le bureau. Toto, qui commercialise déjà des toilettes qui prélèvent et testent un échantillon d'urine pour surveiller la santé de leur utilisateur, travaille à une version connectée, qui pourrait permettre à un médecin d'être informé en temps réel des constantes de ses patients. Avec toutefois un problème non négligeable, celui de la confidentialité des données véhiculées.

CAROLINE DE HUGO

Article du magazine Technikart - Juillet 2005

Article du magazine Technikart